Créée en 1980 avec les classes "Sections Internationales", l'APELEVIS ne dépend d’aucune organisation régionale, nationale, politique ou religieuse. Elle est à l'écoute de tous les parents. Elle est ouverte à vos réactions et suggestions.
Notre vocation :
- représenter les parents au conseil d'école pour porter leurs préoccupations concernant le fonctionnement de l'école et de la vie scolaire et extra-scolaire ; informer très régulièrement les parents ;
- défendre et promouvoir les Sections Internationales à Strasbourg et l'enseignement des langues, vecteur de tolérance, d'ouverture d'esprit et de réussite pour les enfants, tout autant que facteur de développement de l'attractivité et de la dimension internationale de la ville de Strasbourg.


La réforme des rythmes scolaires :
notre position, actualité sur :
www.facebook.com/RythmesScolairesStrasbourg

vendredi 20 décembre 2013

actualité réforme : voir le site de la mairie

http://www.strasbourg.eu/actualite/-/journal_content/56_INSTANCE_RrL3/10913/514741/10927?redirectUrl=http://www.strasbourg.eu/vie-quotidienne/enfance-education?p_p_id=101_INSTANCE_0Eev&p_p_lifecycle=0&p_p_state=normal&p_p_mode=view&p_p_col_id=column-1&p_p_col_pos=1&p_p_col_count=2

Au moins les écoles maternelles ne devraient pas être oubliées, car c´est le scénario qui prévoit des activités dans toutes les écoles qui est choisi.
Reste à connaître le contenu, la fréquence, le local, l´encadrement de ces activités...

Sur le mercredi : Strasbourg ne demande pas de dérogation pour que les enseignements se fassent le samedi.
Le service de restauration est dès lors incontournable.

Affaire à suivre de près !
Vos commentaires et réactions sont toujours les bienvenus.
Et merci de faire connaître ce site autour de vous !

APELEVIS wishes you safe and happy holidays, and we look forward to seeing and hearing from you in the new year!

mercredi 18 décembre 2013

L´APELEVIS écrit à M. le Maire, pour la direction et les 2 associations, suite au conseil d´école bis dédié à la réforme des rythmes scolaires

Monsieur le Maire,

vous devez bientôt vous prononcer sur la semaine d’école à la rentrée 2014 dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.

Dans notre école maternelle, l’équipe enseignante et les associations de parents d’élèves (la FCPE et nous-mêmes) parlent d’une seule voix (comme l’atteste le compte-rendu de notre dernier conseil d’école, durant lequel nous avons pu discuter avec M. Spiry).

Nous souhaitons vous présenter nos vives inquiétudes à l’égard de la mise en œuvre de cette réforme. Nous sommes soutenus dans notre démarche par de très nombreux parents.

Un seul des trois scénarios qui a été proposé dans le questionnaire envisage des activités pour nos très jeunes enfants, et encore seulement deux jours sur quatre.
C’est bien trop peu !

Cette réforme, qui va par ailleurs bousculer un équilibre de vie familiale et professionnelle, doit permettre aux enfants, même les plus jeunes, sans discrimination, de s’épanouir durant un temps non-scolaire. Nous citons ici la présentation du Projet Educatif Local, que nous avons lue attentivement et dont nous craignons fortement que les promesses ne soient pas tenues.
Tous les acteurs de l’école se sont réunis dans un esprit constructif. Nous sommes conscients des contraintes qui peuvent être les vôtres.

Ce que nous souhaitons pour nos enfants de maternelle :
- des activités comme annoncé (par exemple musique, sport…)
- gratuites
- dans des locaux adaptés
- avec un encadrement compétent
- un service de restauration pour tous le mercredi (le cas échéant)
- un accueil périscolaire à l’accès élargi.

Encore une fois, la vie professionnelle d’une très grande majorité de parents ne va pas s’adapter par magie aux nouveaux horaires imposés. Ainsi, pour les enfants sans nounou ou sans Maman a la maison, la fatigue accumulée durant la semaine sera bien plus grande que ce qu’elle est aujourd’hui.
Donc quitte à rester à l’école pour l’enfant, autant être occupé à des activités, dans les buts louables du chapitre 3 du PEL !

Nous espérons que vous serez attentif à notre message et nous vous prions de recevoir, Monsieur le Maire, nos salutations sincères ainsi que nos meilleurs vœux pour 2014,

mardi 17 décembre 2013

Une bonne nouvelle pour les enfants qui fréquentent le centre de loisirs le mercredi !

Bonne nouvelle pour cette fin d'année, M. Spiry, notre interlocuteur  conseiller municipal, vient de nous confirmer que les commissions de sécurité avaient donné leur accord pour que le  centre de loisirs Vauban puisse à nouveau profiter de la cantine et de la salle de motricité de notre école dès le 2 janvier 2014 !
Enfin finis les aller-retours jusqu´aux écoles du conseil des xv et européenne, trajets dangereux et conditions d´accueil moyennes...

L´APELEVIS remercie M. SPIRY pour sa réactivité et ses efforts 
ainsi que Mme THEUREAUX pour son soutien et sa coopération.

vendredi 6 décembre 2013

La réforme...

La participation au mouvement de grève a été globalement assez faible dans le Bas-Rhin.
Par ailleurs, interview du ministre ce dimanche à 18h à suivre sur France 5...

Vous êtes adhérent/e à l´APELEVIS cette année ? Venez participer à notre AG !

L´AG 2013 se tiendra jeudi 12 décembre à 20h00 à la Maison des Associations, 1a place des orphelins 67000 Strasbourg, salle Gabriela Mistral.

jeudi 5 décembre 2013

L´école de musique St Thomas a informé les parents concernés que le cours de musique du jeudi ne serait pas assuré aujourd´hui en raison de la grève.

Pourquoi la réforme ne doit pas être appliquée, pourquoi nous soutenons le mouvement de grève !

Merci pour ce commentaire très intéressant, anonyme ;) !
En réponse, nous pouvons reprendre pourquoi nous demandons que la réforme des rythmes scolaires soit abandonnée en école maternelle.

Votre commentaire :
"Je trouve que la réforme est assez bien expliquée sur le site du gouvernement : http://www.education.gouv.fr/cid66696/la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html

Et puis si les enfants sont plus réceptifs le matin un mercredi matin en plus et moins d'heures l'après-midi c'est une bonne solution, non ? Être dans la garderie ou dans une classe avec des "travaux" (comme mes enfants l'appellent déjà) n'est pas du tout la même chose. Se défouler après l'école est important à la maison ou dans la garderie, peu importe.
Vu les résultats de l'étude PISA hier, il faut peut-être mieux se concentrer sur les programmes et moins sur la forme ?
Pour les activités après l'école, pour la maternelle
, il faut peut-être penser à laisser jouer les enfants ? D'une façon coordonnée, bien sur. S'ils sont moins réceptifs l'après-midi ce n'est peut-être pas le moment de commencer un cours de langue ? Mais des activités de musique, de dessin, de céramique, cuisine ou autre ?
En tout cas je vous remercie de nous tenir au courant vous êtes un peu le seul moyen de savoir ce qui se passe!"


2 points à distinguer :
1. Les horaires
Cette question relève de l´Education nationale.
Même dans une super garderie, un enfant de maternelle se reposera toujours beaucoup mieux chez lui qu´en collectivité.
Avec la réforme, les enfants qui auront la chance de pouvoir rentrer chez eux tôt dans l´après-midi tiendront bien mieux le coup sur la totalité de la semaine que ceux qui seront restés au périscolaire tous les soirs (pour certains jusqu´à 18h15).
La majorité des parents (nous parlons ici surtout des mamans) travaillent et il est rare de pouvoir se libérer tôt dans l´après-midi. Il est rare aussi de pouvoir recourir aux services d´une baby-sitter qui raccompagne l´enfant à la maison.
La formule du mercredi libre est assez courante et souvent acceptée par les employeurs. Le mercredi matin en classe supprime alors cette matinée de repos pour l´enfant.
Ici la forme et le fond sont indissociables.
En effet, le temps passé en collectivité (la forme) fatigue plus ou moins l´enfant.
Celui-ci sera beaucoup moins réceptif à l´enseignement qu´il recevra en fin de semaine s´il est épuisé par de longues journées (le fond) !
Sur la matinée en plus :
en conseil d´école, les enseignantes ont regretté que la semaine de 4 jours 1/2 ait été supprimée il y a quelques années.

2. Les activités.
Elles relèvent de la Ville.
Les pistes d´activités que vous décrivez mettent tout le monde d´accord.
Ce serait dans un monde idéal...
Aujourd´hui que nous propose la Ville ?
1 scénario sur 3 proposés envisage des activités en maternelle, c´est révélateur.
Et encore, seulement 2 jours par semaine.
Si des activités sont effectivement organisées (ce pour quoi nous allons nous battre), il s´agira vraisemblablement de choses simples, pour des questions de budget. Elles peuvent cependant être intéressantes : sport, musique...
Si on nous donne plus élaboré, nous acceptons avec grand plaisir !
Pour les langues étrangères, il pourrait s´agir d´une activié manuelle et ludique qui intégrerait quelques mots d´anglais par exemple sans bourrer le crâne des petits... ? A discuter.
Pour finir sur le périscolaire : aujourd´hui les choses se passent plutôt bien et les enfants sont contents de pouvoir jouer librement, dessiner, lire...
Mais une heure, en général, une heure et demie maximum.
2h30 de garderie 4 jours par semaine, même 2 jours, est exagéré et n´apporterait que des inconvénients pour les enfants et les familles dont les parents travaillent.

A suivre !!
La Ville de Strasbourg organise 2 réunions d´information la semaine prochaine, le 9 et le 11 décembre. Plus de détails très vite.

mercredi 4 décembre 2013

A lire dans l´édition de Strasbourg des DNA du 4 décembre

Strasbourg Rythmes scolaires.
Le questionnaire, à peine expédié, déjà remis en question
Le questionnaire de la Ville de Strasbourg au sujet des rythmes scolaires vient d’être adressé aux familles. Cinq associations de parents d’élèves critiquent la démarche et l’envoi tardif du questionnaire.

mardi 3 décembre 2013

Voici le communiqué de presse signé de plusieurs associations dont l´APELEVIS envoyé aujourd´hui à plusieurs medias.

"Début 2013, les associations de parents d´élèves de nombreuses écoles de Strasbourg ont mis en place un processus de concertation sur la mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires. Souvent initié par un sondage auprès des parents, un travail entre parents et enseignants a débouché dans beaucoup d´écoles sur des propositions d´aménagement des horaires, tenant compte des spécificités de chaque établissement, discutées puis validées en conseil d´école. Ce travail collectif montre que parents et enseignants sont soucieux d´agir avec cohérence pour améliorer le bien-être des enfants, même si nombreux sont ceux qui reconnaissent que le cadre contraignant de la loi oblige à rechercher le moindre mal plutôt que l´adhésion à un projet réellement bénéfique pour l´enfant. La participation importante des parents à la conférence de Claire Leconte, co-organisés par nos associations, est un autre signe de leur intérêt pour la question des temps de l´enfant.

Aussi, au terme de cette démarche, nous avons du mal à comprendre les modalités de consultation entamées depuis peu par la Ville.

La décision de reporter la mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires à 2014 a été prise en marge 2013. Ceci laissait largement le temps d´engager un débat constructif avec les acteurs des différentes écoles en écoutant leurs propositions. Au lieu de cela, le long silence qui a suivi la décision du maire et la multiplication subite, en fin d´année, d´instance de concertation à l´articulation trouble entament la confiance nécessaire à l´élaboration d´un projet partagé. Le choix du questionnaire comme méthode de décision nous étonne, dans la mesure où il intervient tardivement, sans que les moyens n´ aient été donnés aux parents de comprendre les enjeux de la réforme et sans qu´ils aient contribué à l´élaboration des scénarios. Parler d´éducation comme s´il s´agissait de choisir une marque de lessive en demandant de voter pour le mercredi ou le samedi nous semble peu responsable pour accompagner les parents dans leur rôle d´éducateur.

Nous déplorons un questionnaire qui se focalise sur les horaires sans intégrer la question, pourtant essentielle, de la nature et de la qualité des activités qui seront proposées durant les nouveaux temps périscolaires. Scinder ces deux sujets et exclure les parents et enseignants des choix qui seront faits sur les temps périscolaires est une erreur. Nous ne pouvons cautionner une démarche qui vise à uniformiser les horaires des écoles de Strasbourg, quand les décalages répondent à des besoins en terme d´organisation des parents et de toute la ville. "

Les associations des parents d´élèves de Strasbourg : APELEVIS, APEPA, FCPE Strasbourg, PEEP, UNAAPE Strasbourg.

Mardi 17 décembre : fête de Noel pour les enfants à l´école

La directrice a annoncé qu´il était prévu que les enfants de toutes les classes fêtent Noel le mardi de la dernière semaine de classe.
Ils se réuniront tous pour chanter. Ensuite ils prendront un goûter ensemble par groupe de 2 classes.

lundi 2 décembre 2013

Précisions sur la réforme suite à la réunion avec Mme Theureaux

L´APELEVIS et la FCPE ont rencontré aujourd´hui à 13h la directrice de l´école, qui nous a apporté plusieurs précisions (merci !)
- L´Inspection académique a demandé à chaque école de proposer de nouveaux horaires qui entrent dans le cadre de la nouvelle loi.
Si la mairie propose en parallèle des scénarii qui peuvent être sans lien avec la proposition de l´école, in fine c´est l´Education nationale dans le département qui va décider des horaires à mettre en place.
- Ces horaires seront harmonisés entre les écoles, sans devoir être absolument identiques.
- Le samedi matin sera travaillé sur dérogation. La règle est en principe le mercredi.
- Notre école va donc faire sa propre proposition d´horaire. Des 2 projets de l´équipe enseignante, c´est le premier, qui compte 3h30 de classe chaque matin, qui emporte le plus grand soutien.
- Si la classe commence par exemple à 8h30, l´école sera ouverte 10 mn avant.
- Mme Theureaux va envoyer le projet comme prévu à l´IA.
M. Spiry, notre interlocuteur de la mairie, en sera informé.

En parallèle, l´APELEVIS va faire connaître officiellement notre position commune (APELEVIS, école, FCPE) à la mairie, sur le point épineux des activités promises par la réforme.
- l´école maternelle a droit à des activités ! cf la présentation du Projet Educatif Local (pas de discrimination entre enfants, un accent sur les 2-6 ans)
- des activités bien encadrées, par du personnel compétent.
- Par exemple : gym, musique, langue étrangère...
- des activités gratuites.
- un service de restauration le mercredi si cette demie journée est retenu.
- un service périscolaire avec un encadrement suffisant, locaux adaptés.


dimanche 1 décembre 2013

réforme : position de l´APELEVIS

L´APELEVIS Vauban remercie Mme Theureaux et l´équipe enseignante de nous avoir associés à la réflexion menée à l´école sur les nouveaux horaires à mettre en place à la rentrée 2014, avec la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires à Strasbourg.
Les 2 scénarii retenus par les enseignantes ont été présentés en conseil d´école le 21 novembre.
L´APELEVIS en discute plus avant avec Mme Theureaux lundi 2 décembre.
Nous essayons de construire, avec la FCPE et l´équipe éducative, une position commune à transmettre à la mairie.
Cependant, les 3 scénarii proposés par la ville remettent en cause l´utilité de ce travail commun.

Quoi qu´il en soit, la réforme soulève des inquiétudes dans notre association. Nous émettons des réserves à sa mise en oeuvre.

1. En restant dans le cadre strict de la nouvelle loi qui prévoit 9 demi-journées de 3h30 maximum, chaque solution est un moindre mal pour nos très jeunes enfants.
Une réduction de la journée de 50 mn compense-t-elle l´ajout d´une demi-journée supplémentaire de classe dans la semaine en terme de fatigue ?
Pas du tout pour les enfants dont les parents travaillent et qui devront rester à l´école après 15h30. Leur semaine sera alourdie, rien de plus. Ils seront plus fatigués et moins réceptifs. Ceci créera une disparité avec les autres enfants.
Si un changement peut-être utile, ce serait dans le sens d´un allongement du temps d´apprentissage durant la matinée. Les enseignantes présentes au conseil d´école nous l´ont expliqué . les enfants sont clairement plus réceptifs le matin.

2. Sur la méthode de concertation, nous regrettons une précipitation soudaine et un manque de lisibilité. La multiplication subite des instances de concertation depuis octobre et le manque d´articulation entre elles entament la confiance nécessaire à l´élaboration d´un projet partagé.
Nous regrettons le manque de clarté entourant le questionnaire annoncé.
Nous regrettons de même la pauvreté d´un débat qui met de côté les activités nouvelles qui doivent être proposées, leur nature et leur qualité.
Nous ne pouvons pas accepter que les scénarii envisagés par la mairie, différents de ce que notre école envisageait, font des maternelles les parents pauvres de la réforme.

3. L´équipe APELEVIS se prononce :
- a minima, des activités doivent être proposées aux enfants de maternelle. Ces activités sont au coeur de la réforme. Seul le scénario appelé A de la mairie en prévoit. Simplement rallonger le temps de garderie pour nos jeunes enfants serait absurde.
Nous nous référons au livret distribué à toutes les familles, sur le projet éducatif local et à ses "grandes orientations", qui prévoit des activités, notamment pour les plus jeunes...
- dans ce cadre, ces activités seront adaptées aux enfants, réalisées par du personnel encadrant en nombre suffisant et qualifié ,
- l´accès au périscolaire du soir sera élargi : des enfants plus nombreux devront y recourir , sa taille sera adaptée.
- un service de restauration sera proposé si le mercredi matin doit être travaillé ;
- comme le proposait justement l´équipe enseignante, il serait très utile de décaler de quelques minutes nos horaires de sortie avec ceux des écoles élémentaires proches, pour permettre aux parents d´aller chercher leurs enfants dans ces écoles dans un temps réaliste ;
- la presse nous l´a appris : dans de nombreuses écoles, des activités de découverte de langues étrangères ont été instaurées. Ces activités auraient toute leur place dans notre école aux sections internationales ;
- l´enseignement en langue étrangère de la section internationale doit demeurer de qualité et trouver sa place dans les nouveaux emplois du temps, de manière à ce que les enfants en bénéficient au maximum.
- Enfin, dans notre dialogue avec l´équipe enseignante, nous soutenons le premier scénario, avec des matinées de 3h30. Á-t-il encore un sens ?

Cette réfome vous concerne, donnez votre avis !


Le point sur la réforme des rythmes scolaires : pas adaptée + pseudo concertation

Début 2013 : le maire de Strasbourg annonce que la réforme sera mise en oeuvre à la rentrée 2014.
Printemps 2013 : dans notre école, l´APELEVIS et la FCPE distribuent un questionnaire aux parents.
Octobre 2013 (?) il est demandé aux écoles de présenter une proposition d´horaires adaptés.
Fin novembre 2013 : lors du conseil d´école, la directrice présente le scénario retenu par l´équipe enseignante (voir compte-rendu plus bas).
Or la mairie ne tient aucun compte de ce scénario.
Elle présente 3 scénarii qui vont être soumis aux parents dans un questionnaire.
On nous dit que le maire présentera le projet retenu le 19 décembre.

Voici les 3 scénarii de la mairie.
Ils concernent les écoles maternelles et élémentaires.
Mais les premières semblent largement oubliées.

"Scénario A
début de la classe le matin à 8h30
pause méridienne de 2 heures
fin de la classe à 16h15
nouvelle activité éducative pour tous, deux fois par semaine, de 15h10 à 16h15
accueils du soir habituels après 16h15"

"Scénario B
début de la classe le matin à 8h30
pause méridienne de 2 heures
fin de la classe à 15h45 en école maternelle
fin de la classe à 16h15 en école élémentaire deux fois par semaine
nouvelle activité éducative en école élémentaire, deux fois par semaine, de 15h10 à 16h15
accueils du soir habituels après 15h45 ou 16h15"

"Scénario C
début de la classe le matin à 8h30
pause méridienne de 2 heures
fin de la classe à 15h45
nouvelle activité éducative de 15h45 à 17h45 en école élémentaire une fois par semaine
accueils du soir habituels après 15h45 ou 17h45"

Seul le scénario A prévoit des activités après la classe en maternelle.
Et encore, seulement 2 fois par semaine.
Vraiment pas de grand changement en perspective.
Sauf rallonger la semaine, déjà très fatigante.

Sur la consultation :
une réunion toute fin novembre sur le "projet éducatif local"
2 réunions les 9 et 11 décembre
C´est trop tardif pour que nos avis soient pris en compte.